Une plante pas si confinée.

Salut à vous les petits debs en herbe !

Certain d’entre vous commencent à végéter pendant le confinement ?

Vous vous enracinez dans votre lit ou votre canapé ? Faites comme Younès, expérimentez et envoyez-nous vos découvertes !

Younès 9 ans, est un habitué de l’atelier sciences auquel il  participe chaque mercredi, à la Maison pour tous Georges Brassens à La Mosson (Montpellier).

Durant le confinement, il continue d’expérimenter, voici son témoignage :

“Il faut 7 verres. Quatre verres remplis d’eau avec un colorant alimentaire jaune, rouge, bleu et noir. Un verre vide entre les verres pleins. Un mouchoir papier relie les verres entre eux. Le papier transfert l’eau vers le verre vide. Le mélange bleu et jaune donne vert. Le jaune et rouge: orange. Le bleu-noir a donné violet.”

 

Cette semaine, dans cet opus des sciences en pyjama, on va faire en sorte que vous ne vous transformiez pas totalement en plante verte…. Et que même si c’était le cas, nous allons voir qu’une vie de plante, c’est pas si mal !

 


 

Chapitre 1 : Les plantes, une vie pleine de couleurs !

 

Avant de commencer, je vous invite à regarder cette vidéo :

C’est par ici que ça se passe ! ← 

Nous réaliserons l’expérience plus tard ! Essayer d’expliquer ce qu’il se passe ici d’expérience en expérience.

Avant toute chose une plante, c’est quoi ?

A – La face inférieur du pied

B- Une jeune fille belle et robuste

C- Un végétal à racines, tiges et feuilles

D-  La réponse D

Toi même tu sais c’est la réponse C qui nous intéresse..

Comme tous les êtres vivants, les plantes ont besoin de se nourrir, respirer, grandir et se reproduire et c’est ce qu’on va découvrir ensemble

 

Une plante, ça respire  ! 

 

Vous avez sûrement déjà entendu dire autour de vous que les forêts sont les poumons de notre planète. C’est vrai ! Mais toutes les plantes respirent… arbres, mousses, herbes, il existe même des petites plantes microscopiques aquatiques: Le Phytoplancton.

Un petit temps exploration ?

Si vous avez quelques minutes pour vous documenter sur cet organisme à qui on doit beaucoup… à qui on doit la vie. Je vous propose de visionner ces trois petites vidéos.

 

Testez et observez chez vous si les plantes respirent.

Expérience en un clic
Observer la respiration des plantes
Clic ici !    OU  là … et là

 

Comme nous respirons par la bouche, les plantes aussi ont leur bouche ça ressemble à ça et on appelle ça un stomate

( il vous fait un sourire)

 

 

 

Sauf qu’elles en ont des milliers de bouches. Si vous pouviez regarder au microscope elles en sont recouvertes mais en ont plus sur le dessous des feuilles.(pleins de sourires)

 

 

 

 

Une plante ça boit !

 

Vous avez déjà passé une journée sans boire ? Difficilement, les plantes sont comme nous, elles ont besoin de boire de l’eau.

Avec quels organes les plantes peuvent elles avoir accès à l’eau ?

 

L                R

__ __ __     __ __ __ __ __ __ __                                 Vous l’avez ?

Grâce à elles, la plante va pouvoir drainer une bonne partie de l’eau du sol. C’est pour cela qu’on arrose le sol pour désaltérer nos plantes. Cette eau est ensuite transportée dans toute la plante, des racines jusqu’aux feuilles, par un réseau de tuyaux, un peu comme nous avec le sang dans nos vaisseaux sanguins (artères et veines) … chez les plantes le sang c’est la sève et ces vaisseaux sont nommées XYLÈME et PHLOÈME

 

Expérience en un clic
Une plante sirote de l’eau
Tout est ici ! sur le wiki
Explication par une experte 

 

Une plante ça transpire !

 

Après avoir bu tant d’eau, les plantes transpirent. C’est d’ailleurs ce phénomène qui permet à l’eau de monter jusqu’aux feuilles. Combiné en plus de la capillarité vu dans l’expérience précédente. Il vous faudra un sac plastique (sac congélation)n un élastique et évidemment une plante.

Expérience en un clic
Prouver la transpiration des plantes chez vous
Le défi est lancé ! 
! Attention expérience ne fonctionnant pas sur les animaux et vos amis ! On sait déjà qu’ils reTest formatspirent

 

Revenons à la coloration de nos fleurs !

 

Maintenant que vous avez effectué toutes ces expériences on a toutes les billes pour expliquer plus en détail ce qu’il se passe dans la vidéo où les plantes qui changent de couleur, (si vous l’aviez loupé Clic ici )

Vous pouvez reproduire cette expérience chez vous.. si vous trouvez des plantes à fleurs blanche ou aux couleurs claires. Sinon attendez la fin du confinement !

Grâce à cette expérience, vous allez pouvoir personnaliser vos bouquets pour fêter la fin du confinement. Pour cela, il vous faut des fleurs blanches, afin que la couleur que vous allez choisir ne soit pas couverte par la teinte naturelle des fleurs. Vous utiliserez aussi du colorant alimentaire, de la couleur que vous voulez. Et enfin, une carafe d’eau qui fera office de vase.

Commencez par verser dans l’eau le colorant, d’une ou plusieurs couleurs mélangées. Homogénéiser bien votre préparation, le colorant doit bien être dissous dans l’eau. Vous n’avez plus qu’à mettre les fleurs dans le vase et les laisser dans une pièce bien éclairée pendant quatre à six heures.

Vos fleurs ont maintenant pris la couleur du mélange dans lequel elles étaient plongées ! L’eau colorée est-elle remontée jusqu’aux pétales ? Oui, elle a même été bue par les fleurs. Elles se teintent, en quelque sorte, d’elles-mêmes.

Coloration grâce à la transpiration

À la lumière, les plantes réalisent la photosynthèse. Mais pour cela, elles doivent absorber du dioxyde de carbone qui entre par de petites ouvertures que l’on appelle stomates (les sourires). L’eau contenue dans la plante s’échappe aussi par ces trous. C’est la transpiration végétale.

Pour ne pas se dessécher, la plante puise donc l’eau où elle se trouve : à la base de sa tige. Elle l’absorbe et la transporte dans un réseau de conduits appelé le xylème (vous vous souvenez ? les vaisseaux des plantes transportant la sève). Ce réseau est comparable à des veines. Il se propage partout dans la plante, des feuilles aux fleurs, pour transporter l’eau et les nutriments.

Lors de l’expérience, pendant l’attente, la plante transpire. Elle fait donc remonter de l’eau du vase pour survivre. Ainsi, le xylème apporte jusqu’aux pétales de l’eau chargée de colorant. Les fleurs blanches se parent alors de la teinte de votre choix.

Envoyez nous vos fleurs !

 


Chapitre 2 : Une plante ça danse et fait la fête !

 

Un plante, contrairement à ce que l’on peut voir, ça n’est pas si tranquille. ça bouge, ça grandit, et si ce n’est pas visible en observant une plante pendant une minute… c’est qu’elle ne vit pas dans le même espace temps que nous !

Certains arbres sont très vieux, ils ont eu le temps de voir toute notre histoire, nos bêtises… si seulement ils pouvaient parler ..(ah mais peut être qu’il le peuvent ?)

 

 

A votre avis, quel âge a cet arbre ? 

20 ans / 200 ans / 2000 ans

 

 

Vous trouverez la réponse ICI en jetant un coups d’oeil au palmarès des arbres les plus vieux du monde… ils en ont vu des choses.

Bon on est d’accord que nous n’avons pas des siècles devant nous pour observer un arbre pousser. Donc comme dans la vidéo on va faire germer une ou des graines.

Avant d’aller plus loin je vous invite à prendre une petite pause musicale :🎼Grandir en musique🎵♬

Je vous propose de faire germer des graines où vous serez en capacité d’observer des résultats sur une semaine

 

Expérience : Comment faire pousser des lentilles 

 

Matériel :Une boite en plastique de CD, de la terre et des lentilles vertes.

* (Si vous n’avez pas de boite CD faîte l’expérience dans un récipient en verre ex bocal, bouteille)

*(Si vous n’avez pas accès à un peu de terre, prenez du coton ou même du PQ mais ça c’est précieux)

** La boite CD permet de mieux observer les résultats.. il y a bien un vieux CD de Céline Dion qui traîne  !

 

 

Mettre de la terre et des lentilles dans la boîte de Cd comme sur la photo .

 

 

Voilà, la terre et les lentilles verte dans la boite .

 

 

 

 

Maintenant, verser de l’eau dans la boîte en plastique par le haut de la boite et attendre que les lentilles germent.

 

 

 

Voila, tout est prêt. Il ne reste plus qu’à attendre. Au bout de 2 à 3 jours les lentilles commencent à germer .Vous pouvez tester avec d’autres graines !  Envoyez nous vos photos ?

 

 

 

Vous êtes impatients de voir le résultat ? Voici la croissance des lentilles en accéléré !

D’autres vidéos de plantes en timelapse (video en accéléré)  :

Et pour préparer votre dé-confinement et végétaliser le monde : Préparez vos bombes à graines !

 


 

 

Chapitre 3 : Les plantes ça Voyage écolo !

 

Les plantes n’ont ni jambes ni ailes ou nageoires, mais ce n’est pas pour autant qu’elles ne voyagent pas. Elles comptent sur leurs graines pour faire le tour du monde. Chacun sa technique pour voyager !  On va parler de “Dissémination des graines “

Les plantes ont développé plusieurs façons de voyager pour s’adapter à l’endroit ou elles vivent.

Certaines voyagent :

Avec le vent : anémochorie

Grâce à la présence de “poils”, “plumes” sur les graines, légères ,elles s’envolent vers de nouveaux horizons.

Mais aussi avec la présence d’ailes membraneuses, pour virevolter et planer jusque chez son voisin.

Avec la gravité : barochorie

Une fois arrivé à maturité, le fruit devient lourd… trop lourd pour que la plante puisse le garder.  La gravité va donc faire son oeuvre et faire tomber le fruit/graine au pied et à proximité de la plante mère.

Hey, il parait que c’est comme ça que Newton s’est pris une pomme sur la tête et à découvert ce phénomène de gravité. Merci les plantes

Avec les nanimaux : zoochorie

Tout simplement en les mangeant et après digestion les nanimaux ont besoin de faire leurs besoins un peu plus loin. Car on ne fait pas caca au même endroit où l’on mange les animaux  dispersent les graines qu’ils n’ont pas digérées.

 

Tiens le drôle de voyage d’une graine …
 

 

#kécécé ? 

Des graines de café retrouvées dans les excréments d’une civette asiatique.

On les récupère et on en fait du café.. le plus cher du monde !

“Attention autant l’histoire est fun la réalité l’est moins … le prix est celui de l’élevage intensif de ces civettes…. n’achetez pas ce genre de produit, un peu comme l’huile de palme, sale histoire d’une graine”

Résumé

caféier → civette → intestin civette → usine en asie →café → notre intestin → nos toilettes→ centre d’épuration … bref je me suis perdu

Bon plutôt que de boire ce café …allez lire ” comment chier dans les bois” !

 

Mais aussi tout simplement en s’accrochant au pelage d’un mammifère, grâce à la présence de crochets ou d’aiguillons sur le fruit cela a inspiré l’inventeur du velcro (le scratch de vos chaussures). C’est ce qu’on appelle le biomimétisme, inventer des choses en s’inspirant de la biologie . Et oui les plantes et les animaux… sources d’inspiration.

Pour ceux qui veulent : Exemple de biomimétisme en vidéo !

Avec l’eau : hydrochorie

Évidemment une bonne partie des espèces de plantes sont retrouvées dans l’eau… comme les algues et les planctons que nous avions vu plus haut. Ces plantes aquatiques, voyagent au gré des courants d’eau.

Mais certaines plantes terrestres vont faire des graines qui flottent sur l’eau, profitant également ainsi des courants marins.

Et bien sûr, avec l’homme : anthropochorie

Souvent lié à l’activité humaine, vu qu’on voyage beaucoup et on commerce vous remarquez bien qu’on ne mange pas les fruits qui poussent uniquement à coté de chez nous … Bien ou pas bien, là n’est pas la question mais sachez que la pomme de terre nous vient d’Amérique du sud. les Incas avaient peut être inventé la frite avant les belges.

 

Et vous connaissez l’histoire de Julie la petite olive ?

https://www.youtube.com/watch?v=GROJ29zOSLQ

 

À vous de jouer.

Sur ces images, je vous mets au défi de trouver la stratégie de dissémination utilisée par la plante pour voyager.

anémochorie : barochorie / hydrochorie / zoochorie / anthropochorie 

Et connaissez vous le nom de la plante portant ces semences ?

 
 

Les réponses ICI 

 


Chapitre 4 : Les plantes, ces commères !

Vous avez déjà entendu les plantes parler entre elles ?

Vous avez jamais vu une plante dire : “Hey ça gaz ?” et sa copine lui répondre : “Carrément j’ai trouvé des superbes champignons on va travailler ensemble.”

C’est parce qu’on écoute pas assez ? Non ! C’est, plutôt qu’on ne sent pas assez ou qu’on ne regarde pas au bon endroit !

Dans le monde des plantes la communication sert aux espèces à interagir entre elles mais également avec leurs environnements.

Si les plantes ne font pas beaucoup de bruit elles parlent beaucoup avec des odeurs et donc par gaz. Vous avez déjà senti des fleurs et des fruits ? Et bien c’est comme ça que la plante vous parle.

Si le fruit sent bon ce n’est pas un hasard, la plante t’invite à le manger, car le fruit est bien mûr et pour le signaler un gaz est produit : l’éthylène.

Maintenant nous savons parler avec les plantes. en utilisant ce même gaz … on peut forcer la maturation d’un fruit avec de l’éthylène produit artificiellement… mais le fruit ne sera jamais aussi bon.

Conseil de débrouillard : acheter vos bananes, pêches et tomates pas trop mûres et vous saurez qu’elles n’ont pas été mûries artificiellement. Laissez les mûrir tranquillement ils seront meilleurs et les fruits dégageront une odeur très agréable quand ils seront mûrs. Si ils deviennent trop mûrs ils vous le diront avec une odeur qui tourne plutôt sur des notes alcooliques. Mais ne les jetez pas ! Cuisinez les !

 

Une plante qui sait se défendre grâce à ce même gaz  !

Une Folle Petite histoire: L’histoire de l’acacia qui criait au loup.. euh non à la girafe.

Les girafes et les acacias se font la guerre depuis des milliers d’années. De nombreuses évolutions de chacune des deux espèces se font en réaction de l’une par rapport à l’autre, chacune s’adaptant pour manger l’acacia ou pour éviter de se faire manger par la girafe. Par exemple, les acacias ont grandi pour avoir leurs feuilles bien au-dessus des autres espèces. Les girafes ont alors évolué vers un cou plus développé pour pouvoir les manger à plusieurs mètres de hauteur.

Les acacias ont ensuite développé des épines pour se défendre. Ce à quoi les girafes ont réagi en développant une langue préhensile et bleue, des grosses lèvres et un palais épais pour pouvoir saisir les branches et les manger quand même. Les acacias ont ensuite développé des tanins, une substance qu’ils secrètent quand ils sentent qu’ils se font attaquer et qui rend leurs feuilles écœurantes à la consommation en quelques minutes. Les girafes ont réagi en changeant d’arbre toutes les 5 minutes quand elles mangent. Les acacias ont transformé cette substance en signal d’alerte pour que les arbres environnants se mettent tous à la secréter dès qu’un seul d’entre eux est attaqué. Les girafes ont depuis appris a marcher vers les bosquets d’arbres en se dirigeant face au vent.

Et les mycotrucs ?

Les plantes utilisent Internet depuis bien longtemps ! Et ceci est possible grâce aux mycorhizes.

C’est un réseau de filament de champignon qu’on retrouve au niveau des racines ! On savait déjà qu’elles jouaient un rôle important dans la nutrition de la plante.

En symbiose avec les racines des plantes elles permettent aux plantes de mieux récupérer les ressources dans le sol.

C’est un système complexe qui permet aux plantes d’être interconnectées et d’échanger des informations et même des gènes avec d’autres plantes et bactéries. Il faut imaginer que sous vos pieds des milliers de filaments connectent des forets entières.

En Video c’est peut être plus parlant ! 

—————————————————————————————————————————

Voilà voilà, après cette lecture vous vous êtes peut-être transformé en plante .. n’oubliez pas de vous arroser !

Si vous voulez nous partager vos expériences ! N’hésitez pas, témoignez en nous envoyant vos plus belles photos !

 

Bonus

 

Un bon Film pour s’évader cette semaine : Il était une forêt

 

Pour plus d’expérience: de l’art et des plantes:

Empreinte végétale

https://www.wikidebrouillard.org/wiki/Empreinte_v%C3%A9g%C3%A9tale

 

Photographie végétale

https://www.wikidebrouillard.org/wiki/Photographie_v%C3%A9g%C3%A9tale